Actualités Découverte de lieux

Découverte de Hoppeneimer alias la ferme de Midgard! 

Vous connaissez tous le houblon je pense, élément désormais indispensable pour la bière (il en est même obligatoire selon la loi de pureté Allemande), nous avions déjà parlé de cet ingrédient essentiel à travers un article détaillé, et nous avions également parlé de l’organisation Houblon de France. 

Des brasseries, on en trouve à la pelle désormais, chaque année il s’ouvre des dizaines de brasseries en France, en grande majorité locales. Cependant, les ingrédients comme le houblon sont difficilement trouvables en France. 

Des brasseries il y en a des tonnes, mais quid des houblonnières? 

Bien sûr, il existe du houblon de par chez nous, fort heureusement, en Alsace ou vers la frontière Belge, mais pas assez pour subvenir aux besoins de nos brasseries contrairement au malt. Du coup de nombreux projets sont sortis de terre, comme les fameux houblons urbains de la brasserie Partfaite à Marseille, ou bien encore les concepts de ferme brasseries essayant d’être autonomes sur leurs matières premières. Pourtant un grand nombre de brasseries se fournissent à l’étranger et pour cause. 

Nous en avions parlé sur notre article dédié au sujet, le houblon est décliné en plusieurs centaines de variétés, dont certaines brevetées, ou cultivées uniquement dans certaines zones du globe. Du coup, les brasseries souhaitant un houblon particulier se retrouvent vite dépourvues en face des houblonnières françaises et achètent à l’étranger, ce qui, quelque part, n’est pas génial pour le bilan carbone d’un brassin, on ne peut pas le nier.

Toutefois, il existe encore des gens qui se lancent dans la création de houblonnières, et c’est le cas de Romane et sa ferme de Midgard! 

Une carte de l’exploitation

Un projet de brassilieu qui vaut le détour : La ferme de Midgard! 

Romane a 25 ans et vit dans les Landes, elle part en 2013 pour Bruxelles afin de faire ses études, mais très vite elle changera d’orientation en découvrant la bière là-bas. En 2014 elle rentre au lycée agricole de Dax pour faire un BTS Agricole en Agronomie et Production Végétale. Durant ces dernières années, Romane est allée de contrat en contrat pour parfaire son expérience, puis elle fondera sa petite famille avant de décider, après un passage comme technicienne durant plusieurs mois, de créer son activité professionnelle. 

Après avoir étudié son projet, Romane trouve une ancienne exploitation agricole sur Estibeaux, une commune située entre Dax (40) et Orthez (64) disposant de 13 ha de terres. 

Le projet est lancé, Romane va installer des framboises sur 1000m2, sur 4000m2 elle va installer des cassis et des groseilles, et enfin sur 3ha elle va installer du houblon! 

L’ensemble du projet sera certifié Bio et intégrera aussi des techniques dites agro écologiques. En gros, dans l’idée, Romane va faire ce qu’on appelle de la permaculture, c’est une technique qui consiste à créer un écosystème respectant la biodiversité, autrement dit, vous n’y verrez pas d’Algoflash ! 

Pour se faire, Romane va par exemple couvrir ses sols toute l’année par des plantes qui apporteront de la matière organique et de l’azote, ce qui permettra d’éviter au maximum l’évaporation et l’érosion des sols. 

Autour de l’exploitation seront installées des haies dans lesquelles seront implanté des refuges à insectes et des nichoirs pour les oiseaux. Enfin, l’utilisation de machines sera minimisée à son maximum, privilégiant, de fait, la traction animale, comme d’antan. 

Le but est ensuite de pouvoir faire un circuit court avec les différents consommateurs, revendeurs et brasseries par le biais de coopératives ou du magasin sur place qui sera installé dans la ferme. 

Enfin, dernière info mais nous en reparlerons sans aucun doute, Romane va également s’amuser à brasser quelques bières sur place, ce qui en ferait donc une petite ferme brasserie, et ça, c’est aussi une très bonne idée! 

Pourquoi c’est bien d’en parler?

J’en parle car Romane m’a contacté très gentiment et on a pu échanger sur son projet et ses démarches. J’ai trouvé le projet intéressant car relativement unique en son genre, et il mets en lumière le fait que la France manque de houblonnières, mais aussi que même si c’est compliqué, il y a toujours des gens courageux qui se lancent encore dans des aventures agricoles et c’est quelque chose que j’admire beaucoup à titre personnel. 

La bière peut être un produit élaboré en circuit court et de manière écologique, les fermes brasseries poussent un peu ça et là sur l’hexagone, on est pas au rythme des brasseries classiques, mais on retrouve de plus en plus de fermes brasseries et c’est une bonne chose. 

On est tous coupable de polluer, on aura beau faire tout ce que l’on veut, on polluera toujours, maintenant à nous de minimiser cela, optimiser nos bilans carbone et donc nos modes de vies. Soyons honnêtes, avec 2000 brasseries, on n’est pas très écolos, certes, on est très loin des usines pétrochimiques, mais on utilise beaucoup d’eau, on transporte, on utilise de l’électricité, de l’essence pour le transport etc… Tout a un coût, si vous aimez votre bière bretonne à Marseille, elle a déjà un bilan carbone bien élevé si elle est entre vos mains. 

Bien entendu, on ne va pas s’amuser à se culpabiliser non plus, avoir conscience de cela est déjà un premier pas en avant, et, sans être anti capitaliste, les grosses sociétés sont plus que responsables des nombreux maux dont est victime notre planète, et nous y participons car nous sommes nous mêmes une part du système à notre petite échelle.

Du coup, lorsqu’une personne se lance dans une telle aventure, je ne peux pas ne pas vous en parler et saluer son initiative. 

Encore une fois bravo à Romane et souhaitons lui bonne chance et pleins de belles choses dans son aventure que l’on ne manquera pas de suivre de près! 🙂 

 

Pour suivre ses aventures : https://www.facebook.com/lafermedemidgard/ 

 

Une cagnotte a été mise en place et a déjà dépassé les objectifs, cependant, si vous souhaitez enore y participer, le lien est ici : https://www.okpal.com/soutenir-hoppeneimer/#/ 

 

La campagne Ulule est terminée mais vous y trouverez aussi pas mal d’infos sur Romane et son projet : https://fr.ulule.com/la-ferme-de-midgard-houblon-et-fruits/ 

 

Enfin, pour celles et ceux qui veulent écouter le Podcast des copains de Bières et Moustache où ils interviewent Romane, c’est ici : 

Greg
Marseillais amateur de bières, je vais vous faire découvrir cette boisson à travers son histoire, des dossiers, de l'actu et enfin des tests de bières diverses et variées!
https://thebeerlantern.com

3 Replies to “Découverte de Hoppeneimer alias la ferme de Midgard! 

  1. Bel article et belle initiative d’en parler Greg!

    Romane a intelligemment choisit de cultiver des baies (framboises, cassis et groseilles) qui par défaut ne peuvent pas être récoltées par une machine agricole car elles sont trop fragiles.

    La permaculture consiste en l’association de végétaux qui vivent en osmose: certains attirent les insectes, d’autres repoussent des indésirables, etc… Elle est également souvent synonyme de culture sur mottes. Cela consiste à créer différentes couches de végétaux qui en se décomposant apporteront les éléments nutritifs adéquats en fonction de la profondeur de la racine. La plante reçoit donc ce qu’il lui faut quand il lui faut. Comme tu l’as souligné, cela permet également de maintenir l’eau présente dans le sol. Ces dernières années de sécheresse nous ont montré comme le besoin d’eau va être primordial dans le futur.

    Un grand bravo à Romane pour son projet car il faut bien du courage pour se lancer dans cette aventure. L’ampleur de la tâche est énorme, surtout si elle compte brasser derrière. Le jeu en vaut néanmoins la chandelle et je pense qu’elle aura un taux d’auto-satisfaction au plus haut, en tout cas je l’espère pour elle!

    Vive le houblon et vive la bière évidemment! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.