Dégustation

Découverte de la Joe in the garden de chez Permon!

Restons encore en République Tchèque pour la suite de ma sélection Tchèque effectuée à la Bière Academy de Marseille. 

On va ici aborder une autre brasserie prometteuse appelée Pernom! J’ai découvert cette brasserie à Lyon, lors du dernier festival avant la “fin du monde”. Je n’ai que peu d’infos à vous proposer sur cette brasserie actuellement, je peux vous dire seulement qu’elle a vu le jour en 2006 et a connu un fort succès qui lui a permis en 2011 de se moderniser et augmenter son capacitif de production, c’est ainsi que la brasserie a commencé à s’exporter tranquillement sur l’Europe de l’Ouest pour nous gratifier de ses différents produits. 

Pour le test de ce jour, nous allons nous attarder sur une Joe In The Garden, une bière sour qui possède plusieurs déclinaisons comme une variété à la betterave, une autre à l’abricot, et pour notre test une variante à la cerise, au citron et avec du sel, rien que ça! 

 

Une Sour salée et fruitée?

Une fois l’opercule entamée, le liquide versé dans le verre révèle une belle mousse épaisse et persistante recouvrant une robe rosée, trouble et très mélodieuse au verre de par sa carbonatation très rythmée. 

Le nez est orienté sur la cerise et le sel, l’ensemble se marie très bien et on a une impression que les notes de citron créent le lien, et donc la transition entre les deux saveurs…. À voir sur la dégustation!

 

Un mariage réussi?

Les Sour sont toujours des surprises, il n’y a qu’à voir la Yummy yummy de Sibeeria qui se définissait pastry et qui était en fait une sorte de “sorbet sour” très réussie. 

En bouche on retrouve une très belle attaque acidulée qui fait crépiter la langue, le fruit rouge est là, en légèreté car il est assez vite rattrapé par le salé qui se mélange avec le citron. Notre prédiction était juste, le citron fait le lien et cela de manière magistrale, c’est l’ingrédient parfait pour éviter toute rupture de gout entre les deux saveurs, on a un équilibre et une transition parfaite. L’ensemble aboutit sur une finale très ronde qui se rapproche d’une sorte de jolie tarte aux fruits rouges, c’est une vraie merveille! 

 

En conclusion

Quelle bière! Un trio de saveur parfaitement trouvé qui permet de créer une dégustation sans acoups, un équilibre transitionnel tout bonnement exceptionnel avec un côté gourmand assez inattendu qui ramène au même souci que Sibeeria, à savoir qu’ici à l’inverse, nos amis auraient largement pu ajouter le mot “pastry” tant la bière se rapproche de ce style de par son début fruité, sa rondeur en bouche et sa finale gourmande et acidulée qui fait justement penser à une tarte que l’on mange oscillant entre la douceur de la pâte et l’acide du fruit rouge.

Une réussite, on a hâte de découvrir la suite de cette brasserie encore une fois! 

Greg
Marseillais amateur de bières, je vais vous faire découvrir cette boisson à travers son histoire, des dossiers, de l'actu et enfin des tests de bières diverses et variées!
https://thebeerlantern.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.