Dégustation

Découverte de la Brighton Brewery avec la Hopo IPA!

Je vous emmène encore une fois en Ecosse pour découvrir une Hopo IPA de la brasserie Broughton. 

Cette brasserie a été fondée en 1979 par David Younger et James Collins. La brasserie a pris place, au départ, dans une ancienne station d’élevage de moutons. Pour l’époque, fortement nourrie de bières industrielles issues des oligopoles d’après-guerre, c’était la seule brasserie artisanale du pays.

Bousculant quelque peu les codes, elle est l’une des pionnières de la renaissance du style IPA dans le pays, elle a par ailleurs ouvert la voie à de nombreuses autres brasseries artisanales à qui, elle a servi de modèle quand l’Amérique a entamé sa révolution brassicole. 

En 40 ans, la brasserie a changé plusieurs fois de gestion, David et James ayant quitté le navire pour un repos bien mérité, c’est en 2015 qu’a lieu la dernière passation et l’arrivée de la Broughton 2.0. Les nouveaux propriétaires ont décidé de ramener les classiques et donner un coup de jeune à la brasserie. Seulement, donner un coup de jeune à une vieille brasserie implique aussi de garder l’authenticité de celle-ci, de fait, le maître brasseur, Ian Smith est toujours à bord et officie depuis bien 30 ans désormais, il reste en quelque sorte le cœur de la brasserie en étant le plus ancien membre. 

J’ai reçu cette Hopo IPA de la part de ma belle famille qui vit en Ecosse, c’est une bière qu’on ne trouve pas, à ma connaissance, en France, mais qu’à cela ne tienne, on va la découvrir ensemble! 

 

Hopopop Barbabeer !

On retrouve au verre une mousse très jolie mais hélas peu persistante au verre, elle laisse à l’air libre une robe claire et cuivrée dotée d’une belle carbonatation.

Le nez, quant à lui, est assez porté sur le caramel, voire le sucre, chose relativement étonnante quand on sait que l’IPA nous propose en général des saveurs plus proches de l’agrume. 

 

Hopo glouton

En bouche c’est une entrée en matière relativement classique, l’odeur et le goût diffèrent, mais c’est tout de même une IPA assez calme, loin des grosses machines à houblon qui sont à la mode actuellement. Ici on sent d’abord le malt et la céréale tapisser le palais avant d’engager une transition assez bien structurée vers une amertume finale bien présente mais qui peut paraître légère pour les habitués des bières à l’IBU puissant. 

La finale est assez sèche mais très agréable, la conclusion est bien établie. 

 

En conclusion

On est ici sur un format qui peut paraître classique, mais qui est tout aussi surprenant car on a une étonnante forme de rondeur si l’on compare aux nouveaux classiques du genre. Pourtant, la Hopo est une bière assez ancienne, preuve sans doute qu’à l’époque de sa création, les bières trop houblonnées risquent de choquer le grand public peu habitué des “exubérances” de nos brasseurs actuels. 

La bière est agréable à boire, elle reste une IPA de par son amertume prononcée, mais elle est toutefois assez éloignée des IPA Américaine bourrée de Citra, et je ne parle même pas des autres brasseries. Une bonne bière à essayer, une dégustation au final assez calme qui s’avère assez parfaite dans un pays où le fait de se désaltérer en devient anecdotique tant il y fait froid et humide…. Mais que serait l’Ecosse sans ce charme là? 

Greg
Marseillais amateur de bières, je vais vous faire découvrir cette boisson à travers son histoire, des dossiers, de l'actu et enfin des tests de bières diverses et variées!
https://thebeerlantern.com

One Reply to “Découverte de la Brighton Brewery avec la Hopo IPA!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.