Dégustation

Retour chez les 2 Branches avec une Major Oak!

Retournons encore une fois chez nos amis de la brasserie des Deux Branches pour déguster ensemble une French Saison, la Major Oak ! 

Comme nous le disions dans le précédent test, cette brasserie a été fondée par un père et son fils avec pour objectif d’utiliser le plus possible des ingrédients et matériaux locaux. Si cela s’avère possible assez souvent, cela reste encore difficile pour le houblon selon le style que l’on veut brasser. Néanmoins, ici, notre duo familial parvient à proposer un ensemble de recettes assez fourni et avec une très grande majorité d’ingrédients locaux et nationaux. 

Atout indéniable, la brasserie a mis sur ses étiquettes une multitude de détails et d’informations comme l’origine de chaque ingrédient et son nom. On peut donc savoir d’où vient le malt par exemple, chose assez rare il faut le dire. 

Pour ce qui est du matériel, acheter en France s’avère quelque peu compliqué, non pas parce qu’on ne dispose pas de fournisseurs, bien au contraire, mais parce que les budgets grimpent vite quand il s’agit de Made in France. Cela va sans dire, une brasserie qui dispose d’un bon apport de départ ou d’une volonté d’investir massivement dès le début, prendra un matériel local. Une brasserie un peu plus moyenne prendra un matériel issu de la République Tchèque par exemple, et enfin, si on a peu de moyens on a 2 solutions : acheter de l’occasion ou recycler des éléments comme des tanks à lait, ou faire importer de Chine où le matériel neuf est beaucoup moins cher. 

Du coup, il est à souligner que si nos amis ont su prendre le risque d’investir pour se fournir en matériel français, je ne peux que saluer leur démarche qui va au bout de leurs convictions. Personnellement, je pense que juger une brasserie sur l’origine de son matériel qu’elle qu’il soit n’est pas chose à faire car personne ne connaît les moyens de lancement de chaque brasserie qui se lance. De fait, pour débuter, il faut trouver chaussure à son pied en fonction de ses moyens ou envies, quitte à peut être, une fois qu’on a un plus gros budget, trouver des fournisseurs plus locaux pour renouveler ou changer son matériel de départ. 

Ce que j’ai apprécié chez ces brasseurs, c’est qu’ils n’ont pas fait les choses à moitié, et ils prouvent qu’on peut créer de belles choses sans pour autant avoir un indice carbone stratosphérique, mais encore une fois, tout cela n’est qu’une question de modèle économique choisi et de capacité de création. On en parlera sûrement dans un petit billet d’humeur tiens !

Alors en attendant, si nous allions nous délecter de cette petite bière?

 

Ground control to Major Oak

On retrouve très vite une mousse épaisse et persistante à la texture crémeuse splendide mettant en valeur le verre dans lequel elle se trouve. 

La robe est d’un joli jaune pâle assortie d’un léger trouble. Le nez, lui, est très malté avec de délicates notes levures très agréable à sentir. 

 

Pas besoin de tonnes de houblons pour avoir du goût

L’attaque se veut légère en bouche, l’ensemble est sur la céréale. Le malt tapisse le palais d’une façon très agréable qui nous fait presque penser qu’on est en train de se balader dans un champ de blé en plein soleil. La finale, elle, dispose d’une amertume faible mais d’une saveur biscuitée très sympathique qui conclut avec brio cette création familiale. 

 

En conclusion

Encore une belle découverte, d’autant qu’elle permet de remettre un peu les pendules à l’heure, sachant que maintenant beaucoup de brasseries mettent l’accent sur le houblon. Il est fort appréciable de voir une brasserie qui mise sur le malt et propose un produit fermier plus traditionnel qu’un produit aux limites du “hop burn”. 

Une belle découverte que je recommande chaudement! 

Greg
Marseillais amateur de bières, je vais vous faire découvrir cette boisson à travers son histoire, des dossiers, de l'actu et enfin des tests de bières diverses et variées!
https://thebeerlantern.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.