Actualités

Connaissez-vous Pauline alias Amaltea?

De plus en plus de femmes travaillent dans la bière, certes, le chiffre est encore loin de l’égalité parfaite mais on a de plus en plus de femmes qui osent se lancer dans un milieu devenu masculin au moment de la révolution industrielle. Fort heureusement, les sensibilisations sur la place des femmes dans la société, la dénonciation de la société patriarcale et surtout la libération de la parole des femmes a suscité bon nombre d’entre elles à sortir du moule et s’émanciper dans leur milieu. La bière est encore très masculine, un vrai Boys Club qui fait grimacer celles qui veulent intégrer ce milieu et qui continuent à faire face à des étiquettes sexistes, des réflexions misogynes ou carrément une invisibilisation de leur présence.

Combien de femmes se sont retrouvées mis à part d’une conversation, prise de haut par un client ou rabaissées par un buveur de bières, je pense que pas une seule femme ne peut vous dire qu’elle n’a pas subi au moins une fois une réflexion qui l’a humiliée. Pourtant on entrevoit de belles éclaircies par-ci par-là, comme le cercle Bierissima d’Elisabeth Pierre, le club des buveuses de bières, les Pink Boots, le tout récent changement du SNBI devenu Syndicat National des Brasseries Indépendantes, la forte libération des femmes face aux géants Mikkeller et Brewdog et j’en passe…. On voit ici de plus en plus de femmes intégrer les différents corps de métier du milieu, que ce soit des cavistes, des brasseuses, des autrices, des barmaids, des agricultrices, des influenceuses, des blogueuses et enfin des zythologues! 

Et en parlant de zythologue femme, j’avais envie de vous parler d’un petit coup de coeur, Amaltea, alias Pauline Raymond!

 

 

Mais c’est qui Amaltea?

Amaltea c’est le nom de la société fondée par Pauline tout récemment et dont j’ai trouvé la démarche, tout comme le design graphique très attrayant et bien pensé. Mais avant d’expliquer ce qu’est Amaltea, il faut revenir un peu en arrière pour découvrir un peu plus qui est Pauline. 

Pauline, comme beaucoup de gens connus du milieu de la bière actuellement, vient du vin. Je ne compte plus les personnes issues d’un milieu viticole qui débarquent dans le milieu de la bière, que ce soit Simon d’Ammonite, Thomas de la brasserie Carteron, Carol-Ann de Hoppy Hours, Guillaume de Sulauze ou encore Sylvain des Maltfaiteurs. Ici, notre amie Pauline a fait d’abord 3 années d’études en œnologie et viticulture à Montpellier avant de découvrir la bière après avoir vécu quelque temps en Angleterre. 

Ce séjour en Angleterre sera la révélation qui la fera basculer du vin à la bière définitivement. Pauline ne perd pas de temps et dès son retour au pays, elle entame les démarches pour découvrir le milieu et parfaire sa culture brassicole. Elle travaille à la cave la Binouze à Paris, chez la Goutte d’or puis chez Paname Brewing Company durant deux ans et demis. En sus de cela, elle assurera quelques prestations en freelance lors d’événements avant de lancer définitivement son activité. 

Outre ses multiples expériences, Pauline n’a pas non plus lésiné sur les formations, elle a entre autres passé 2 paliers du célèbre Cicerone. 

 

Exemple d’atelier proposé par Pauline

 

Mais alors Amaltea c’est quoi du coup?

Amaltea est un cabinet de consulting spécialisé dans le milieu brassicole. Alors oui, de nos jours le consulting ça veut tout dire et rien dire, mais il y a pas mal de déclinaisons possibles, et on voit dans le milieu que cette activité peut se pratiquer sous diverses formes. On a des consultants techniques, des consultants stratégiques (Il était une brasserie par exemple), des consultants marketing ou des consultants spécialisés pour des dégustations, animations et formations à la bière. Pour Pauline on est sur la dernière catégorie, l’initiation à la zythologie et la formation et cela se fait par divers moyens. 

Issue d’une famille de commerçants et passionnée de cuisine, Pauline fait partie de ces gens pour qui il est primordial de vendre des produits bons et artisanaux plutôt que de l’industriel bas de gamme et bon marché. Elle propose notamment des ateliers de dégustation classiques, des ateliers d’accord bière et fromages mais aussi, chose plus rare, des ateliers d’accord bières et pâtisseries. Enfin, celle-ci venant du vin, elle propose des matching vin nature et bière avec des vins qui font penser à des bières et vice versa. 

En plus de ces diverses formations et événements, Pauline propose aussi des formules sur mesure, comme des ateliers uniquement dédiés à un style par exemple. 

 

 

 

Pourquoi parler d’Amaltea?

En fait Pauline fait partie de ces personnes qui ne voit pas la bière comme un produit destiné à devenir élitiste, tout comme j’ai cette vision de la bière et c’est en cela que je me suis retrouvé dans sa manière de penser et que j’ai eu envie de parler d’elle. 

La bière est de plus en plus poussée dans ses retranchements pour satisfaire les plus snobs des beer snobs, au point de se perdre et de ne vivre que pour la “hype” et plus forcément pour toucher un large public. Bien sûr, les amateurs dont je fais partie ne lésinent pas sur une bière vieillie en barrique, mais au final, est-ce que la bière, qui est un lubrifiant social, a besoin, pour plaire, de se voir affublée des mêmes codes que le vin?

Car oui, le vin reste élitiste, et la bière tend à le devenir si on laisse trop les multi médaillés d’Untappd s’accaparer l’opinion générale. Il faut des gens qui ont ce sens de la pédagogie, de la vulgarisation, du partage et non pas d’un entre soi inutile. Je me marre d’ailleurs de voir que beaucoup s’insurgent d’un club de buveuses de bières alors qu’eux même sans s’en rendre compte sont dans un groupe hyper masculin de beer snobs. 

Pauline aime la bière, son histoire, sa diversité mais au lieu de trainer sur des forums et des groupes à dénigrer le petit buveur de Lager artisanale, elle l’encourage et lui permet de découvrir d’autres saveurs inédites sans pour autant lui faire oublier la petite bière qui l’a amené dans la bière artisanale. 

La bière c’est ça, une variété de produits incroyable dont il est nécessaire d’assurer la promotion avec humilité et pédagogie. Vulgariser la bière, l’expliquer, c’est ainsi permettre de faire pérenniser le secteur, lui assurer une plus longue vie tout en évitant de le faire basculer dans un élitisme détestable et qui, au final ne fait pas vivre les 2300 brasseries du pays. 

Je ne saurais que trop vous conseiller de faire appel à ses services, son dynamisme, sa gentillesse et sa passion sauront vous séduire et vous donner envie de connaitre encore plus la bière. Pauline c’est aussi la preuve que la bière n’est pas du tout une affaire d’homme, ou même de femme, mais une affaire de passionné simplement! 

Si vous êtes sur Paris ou aux alentours, n’hésitez pas à faire appel à ses services, son crédo c’est le partage, la bienveillance et la convivialité! Et si vous êtes une femme et que vous avez peur de vous lancer, sachez que vous n’êtes pas seule et que vous serez soutenue désormais! Alors tout comme Pauline, foncez bosser dans votre passion! 

 

Site officiel : https://miimosa.com/fr/projects/amaltea-experte-en-bieres-pour-joyeux-buveurs?l=fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/bureau.amaltea

Instagram : https://www.instagram.com/bureau.amaltea/

Mail : bureau.amaltea@gmail.com

 

Greg
Marseillais amateur de bières, je vais vous faire découvrir cette boisson à travers son histoire, des dossiers, de l'actu et enfin des tests de bières diverses et variées!
https://thebeerlantern.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.